21 milliards de FCFA déjà disponible pour lancer les travaux du barrage de Kinguélé aval

Les responsables de la société qui porte le projet de construction du barrage de Kinguélé aval, notamment Asonha Énergie, ont récemment indiqué que la somme de 32 millions d’euros soit 21 milliards de FCFA permettant le lancement des travaux ont été libérés par les principaux actionnaires.

Située à̀ 100 km à l’est de Libreville sur la rivière Mbéi, en bordure du parc national des Monts de Cristal, cette nouvelle installation disposera d’une capacité de 35 MW et permettra à terme d’alimenter le réseau national à hauteur de 205 GWh par an. La centrale hydroélectrique fournira environ 13% des besoins en électricité de Libreville.

Selon les autorités gabonaises, elle contribuera au remplacement de capacités thermiques existantes et permettra d’économiser plus de 150 000 tonnes d’émissions de CO2 par an. Elle participera également à l’électrification des zones rurales telles qu’Andock Foula. En effet, pour mener à bout ce projet, 900 personnes, dont 700 locaux, seront recrutées. Actuellement, 138 Gabonais travaillent déjà sur le site, apprend-on.

D’un coût prévisionnel de 117,4 milliards de FCFA, le barrage de Kinguélé aval est financé à hauteur de 26% (30,52 milliards de FCFA) par les actionnaires. Le reste de l’enveloppe est mobilisé auprès des bailleurs de fonds. Sur l’enveloppe déjà disponible, 11 millions d’euros soit 7,2 milliards de FCFA ont été remis à Sinohydro comme avance de démarrage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top