Covid-19 : Les précisions du porte-parole du gouvernement sur  la présentation d’un test PCR et les mesures liées aux transports

Le porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie By Nzé a échangé le mardi 15 mars à la maison Georges Rawiri avec la presse nationale et internationale. Le représentant du gouvernement  a tenu à faire une précision sur la levée des mesures visant à lutter contre la Covid-19 conformément aux instructions du président Ali Bongo Ondimba, le Chef de l’Etat.

Alain-Claude Bilie By Nzé est revenu sur  l’arrêté n°57/2020/MTEIH du 30 juin 2020 du Ministre chargé des Transports portant réglementation temporaire des transports routiers, ferroviaires et par voie d’eau des passagers à l’intérieur du territoire national a été abrogé. Par cette abrogation, les mesures restrictives ci – après sont ainsi levées :

L’obligation pour le conducteur de présenter à chaque embarquement un plan de répartition des sièges, la limitation du nombre de passagers dans les véhicule de transport urbain et sur urbain qui avait été fixé à 9 passages maximum dans les taxis-bus de 18 places plus le chauffeur, 3 passagers maximum dans les taxis et clando plus le chauffeur, 16 passagers assis et 7 passagers debout pour les autobus de 30 places, plus le chauffeur ;

Le port des masques et des gants et la détention systématique des produits désinfectants par le chauffeur, la désinfection des mains dès l’entrée dans le véhicule et le port du masque pour les passagers, la présentation du test PCR négatif à l’embarquement dans le véhicule routier, ferroviaire ou fluvial, l’obligation de se soumettre à un test de température corporelle – le respect du protocole de distanciation, la mise en place dans les gares routières et les ports de débarquement d’un processus de décontamination des bagages. »

Pour des tarifs pratiqués depuis la survenue du Coronavirus au Gabon.

Alain-Claude Bilie-By-Nze a rappelé que : « La loi 3/71/PR/MTCT du 05 juin 1971 réglementant les transports publics routiers et de voyageurs en République gabonaise prévoit que les tarifs des transports peuvent être encadrés par voie réglementaire après concertation avec les organismes représentants les transporteurs, concertation menée conjointement par les Ministres en charge des Transports, de l’Economie et du Commerce.

Les arrêtés successifs pris pour réglementer cette question sont aujourd’hui frappés de caducité eu égard au changement manifeste de contexte économique et social.

A cet effet, les membres du Gouvernement en charge des Transports, de l’Economie et du Commerce entreprendront dans les prochains jours les discussions y relatives avec les partenaires sociaux afin de fixer un cadre de régulation tarifaire qui tienne compte du pouvoir d’achat des usagers et des marges minimales nécessaires au maintien d’un équilibre économique du secteur des transports routiers. »

Au niveau du transport aérien, « certaines dispositions de L’arrêté n°001/2021/MT du 16 février 2021 du Ministre en charge des Transports portant réglementation temporaire du transport aérien pour cause de riposte à la pandémie de COVID-19 ainsi que de l’Arrêté N°0381/PM du 14 juin 2021 du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, fixant les mesures de prévention et de lutte contre la Covid-19 imposées aux voyageurs internationaux débarquant à l’aéroport international Léon MBA de Libreville ont été abrogées.

Sont ainsi levées les mesures ci – après :

L’obligation de réserver une chambre de leur choix pour une nuitée au moins dans un établissement hôtelier partenaire pendant leur période d’isolement obligatoire, jusqu’à obtention des résultats de leur test PCR de la Covid-19, l’obligation de demeurer en auto-isolement dans leur chambre d’hôtel jusqu’à la communication des résultats de leur test dans les vingt-quatre heures ;

L’obligation de se mettre à la disposition des autorités sanitaires compétentes en cas de résultat positif au test effectué, l’obligation de prendre, à leur charge, le coût du séjour en demi-pension ou en pension complète dans la structure hôtelière choisie.

« Seules demeurent, les mesures relatives à l’obligation pour les voyageurs en provenance de l’étranger de présenter un test PCR négatif de la Covid-19 dès leur débarquement à l’aéroport International Léon Mba et l’obligation concomitante de se soumettre à un test PCR à l’arrivée à l’Aéroport International Léon Mba, pour les voyageurs internationaux » a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top