Affaire du masque Galwa: Quand le passé rattrape le député Akure Davain

Oubliant qu’il traine derrière lui un bon nombre de casseroles. L’actuel député de l’opposition qui avait démissionné en catimini suite à la sombre affaire du masque Galwa, Akure Davain c’est vu rappeler son passé par le chef du gouvernement, Alain Claude Bilie By Nze lors de la déclaration politique générale de celui-ci le 24 janvier courant.

Essayant d’avoir son heure de gloire ou de se rendre intéressant une fois de plus au cours de la présentation de la déclaration de la politique générale du nouveau locataire de l’immeuble du deux décembre. L’élu du 2ème arrondissement de la ville de Lambaréné qui entre autres ne s’est pas privé de faire des remarques désobligeantes sur la localité de Bilie By Nze, a manqué de se taire en accusant le gouvernement et le parti au pouvoir de tous les maux oubliant ainsi son passé.

« Il faut de la mémoire (…) L’Honorable Akure, quand il dit qu’il a siégé ici (à l’Assemblée nationale, NDLR), ce serait bien qu’il précise dans quel parti politique il a siégé. C’est notre Histoire. Il faut l’assumer. Et s’il n’y avait pas eu à Lambaréné le cas du masque Galwa, peut-être que l’Honorable Akure serait encore aujourd’hui maire de Lambaréné », a lancé le premier ministre suite à l’interpellation de Séraphin Akure-Davain,

En rappelant au député Akure Davain que son discours donnait l’impression qu’il était un nouveau venu en politique ou qu’il était né dans l’opposition, Alain Claude Bilie-By-Nze n’a pas hésité à ramener sur le tapis ce scandale du masque Galwa. En effet, l’ancien maire de Lambaréné pour le compte du Parti démocratique Gabonais (PDG), et actuel député de l’opposition avait démissionné en catimini après avoir été accusé par la communauté Galwa de Lambaréné d’avoir vendu un masque sacré aux chinois.

« Dans la perspective de la dernière exposition universelle de Shanghai (Chine), le maire Akure Davain avait demandé aux artistes plasticiens de fabriquer des objets d’arts de différentes composantes sociales de sa localité. En marge de cet événement, rappelle-t-on, le désormais ancien édile de Lambaréné avait offert un masque Galwa à une délégation d’une ville chinoise partenaire.

Mais ce geste aurait été mal interprété certains membres de la communauté Galwa l’ont accusé d’avoir vendu le masque à plusieurs millions de FCFA. Face à cette montée de tension, M. Akure Davain a obtenu le rapatriement du masque à l’origine de la brouille.», avait rapporté le quotidien l’Union à l’époque. Une affaire qui avait contraint ce dernier à rendre son écharpe.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top