Affaire Kelly Ondo Obiang : 15 ans de réclusion criminelle et 31 millions de FCFA d’amende pour le lieutenant et ses comparses

La Cour spéciale militaire  a rendu  son verdict  ce 1e juillet, pour ce qui est de l’affaire du coup d’Etat manqué de janvier 2019. Le lieutenant Kelly Ondo Obiang,  et ses collègues militaires, ont  été condamnés à 15 ans de prison et à une amende de 31 millions de FCFA.

Alors que le ministère public avait requis la perpétuité pour les militaires à l’origine du putsch  de janvier 209, ces derniers   ont écopé d’une peine de 15 ans de prison  et d’une amende de 31 millions de fcfa. Ses avocats ont notifié un pourvoi en cassation.  Les gendarmes qui avaient suivi le mouvement ont tous été acquittés comme l’avait requis le ministère public.

A la barre, le lieutenant Kelly Ondo Obiang a affirmé  avoir agi de son propre chef pour empêcher un autre putsch  dans le pays. Un coup d’Etat dont l’instigateur était  Frédéric Bongo, à l’ex-patron des services secrets.
Après plusieurs débats, ces derniers ont été condamnés  à 15 ans  d’emprisonnement ferme,  avec une amende de 31 millions de fcfa ,  puis radiés des effectifs de l’armée.  L’avocat des accusés qui conteste le verdict du tribunal a annoncé se pourvoir en cassation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top