Affaire Kongossanews : « la Présidence de la République a déjà saisi la Haute autorité de la communication (HAC) », a affirmé Jessye Ella Ekogha.

L’affaire opposant le Directeur de Publication du Média en ligne, Kongossa News, Stive Roméo Makanga, à l’ancien Vice-Président de la République, Pierre Claver MagangaMoussavou, a fait réagir le porte-parole de cette institution, Jessye Ella Ekogha. Ce dernier interrogé sur cette affaire par un journaliste, a rejeté l’implication de cette institution dans cette affaire.

Au tribunal lors du procès face à l’ancien vice-président, Pierre-Claver MagangaMoussavou, stiveMakanga, le directeur de publication du média en ligne Kongasso news, avait dit-on affirmé que ses informations venaient de la Présidence de la République. Des propos balayés d’un revers de la main, par le porte-parole de la présidence de la république.

« Pour être plus sérieux, je souhaiterais que l’on se mette d’accord sur un postulat. La liberté d’informer n’est pas la liberté de diffamer en toute impunité. Vous ne pouvez pas dire tout et n’importe quoi sur la simple base que vous êtes journaliste ou que vous dirigez un site ‘d’information. Qu’il y ait des investigations journalistiques, c’est tout à fait normal. Mais avant de mettre sur la place publique une ‘information’, il faut la recouper, la vérifier, » a souligné le porte-parole.

Afin que la procédure suivre son cours le porte-parole a annoncé que, « la Présidence de la République a déjà saisi la Haute autorité de la communication (HAC) et nous étudions toutes les suites judiciaires susceptibles d’être données à ces allégations purement mensongères », dit-il.

L’affaire kavazingio semble n’avoir pas encore connu son épilogue.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top