Affaire Yannick Vianney Dembba : les affaires sociales se saisissent à nouveau du dossier.

L’affaire  fait les choux gras de la presse et des réseaux sociaux depuis quelques jours. Bernard Christian Rékoula, membre  du mouvement « copil citoyen » s’est rendu  au ministère des affaires sociales avec Yannick Vianney Dembba,  un compatriote qui souffre de Polyarthrite Rhumatoïde, pour tenter de démontrer que ce dernier avait été abandonné par les affaires sociales.  Une information erronée puisque ce dernier est bel et bien pris en charge par l’Etat.
 
La  tentative d’instrumentalisation de l’opinion par Bernard Christian Rékoula, a échoué. Ce dernier, pour des raisons  inconnues par les affaires sociales, a voulu se servir de   Yannick Vianney Dembba pour manipuler l’opinion. En effet,   le  compatriote souffrant d’une Polyarthrite Rhumatoïde s’est rendu au ministère des affaires sociales pour rencontrer les responsables de cette administration faute de quoi, il engagerait une grève de la faim  cette semaine. Une intention encouragée par les membres du mouvement du « copil citoyen » pour ternir l’image du pays.  
 
Informé de la présence de Yannick Vianney Dembba, le ministre des affaires sociales va dépêcher son directeur de cabinet  pour s’enquérir de ce  problème. Devant Victoire Amoghe Matope, la directrice de Cabinet de Prisca Koho, ce compatriote va reconnaître qu’en 2020, c’est elle qui l’a conduite au Samu Social Gabonais où il a été pris en charge avant de disparaître et refaire son apparition aujourd’hui.

À l’issue de son échange avec la directrice de cabinet du ministre des affaires sociales, il sera encore une fois conduit au Samu Social Gabonais, qui est une entité sous sa tutelle, pour y recevoir les traitements adéquats.
Un incident déplorable, qui démontre que certains membres de la société civile gabonaise sont mal intentionnés et que les objectifs visés par leur mouvement sont ailleurs. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top