Agriculture: des concertations nationales pour le développement du système alimentaire local.

En présence du Premier ministre, Rose Ossouka Raponda, les acteurs du secteur agricole du Gabon se sont réunis le  6 juillet dernier, pour discuter des paramètres de développement du système alimentaire local.
 
Ces dernières années,  le Gabon a mis en place des mécanismes pour développer son secteur et permettre au pays de ne plus dépendre de  l’extérieur.  A travers ces concertations, les autorités gabonaises, souhaitent relever les défis de l’autosuffisance alimentaire, grâce à des propositions concrètes en lien avec le développement du secteur agricole national.
 
Durant deux jours, du 6 au 7 juillet, l’agriculture sera des préoccupations des autorités. Pour la circonstance, des personnalités ayant occupé des hautes fonctions au sommet de l’État ont été conviées à prendre part à ces assises. C’est le cas de l’ancien Premier ministre, Julien Nkoghe Bekale et de Mathieu Mboumba Nziengui, ancien ministre de l’Agriculture. Selon le ministre de l’Agriculture, Biendi Maganga Moussavou, «  La Concertation nationale a pour objectif de recueillir l’avis de toutes les composantes de notre société en vue d’élaborer des propositions qui seront soumises à la communauté internationale ».

Pour Rose Christiane Ossouka Raponda, le chef du gouvernement,  « l’agriculture et la consolidation de notre système alimentaire est une question qui doit être adressée collectivement c’est-à-dire en fédérant toutes les énergies! », dit-elle. C’est donc une initiative louable qui devrait permettre de faire un diagnostic des difficultés du secteur, mais également de doper le secteur agricole gabonais des outils nécessaire pour développer le système alimentaire local

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top