Alain-Claude Bilie-By-Nze recadre les avocats de Brice Laccruche Alihanga

Le Porte-parole du gouvernement, Alain-Claude Bilie-By-Nze a au cours de la conférence de presse animée le jeudi 9 juin rappelé aux avocats de l’ancien directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Brice Laccruche Alihanga que la défense d’un client en l’occurrence le leur, se fait dans les tribunaux et non dans les médias.

« …Dans un Etat de droit, il existe le principe constitutionnel de la séparation des pouvoirs qui doit être respecté. Ceux qui utilisent les médias comme des tribunaux devraient se rappeler que ce n’est pas devant les médias que l’on fait des plaidoiries. C’est devant le tribunal. Il faut donc apporter les éléments devant la Justice qui, seule, les appréciera », a asséné Alain-Claude Bilie-By-Nze.

En effet, répondant à la question d’un journaliste de Gabon 1ère au sujet d’une tribune publiée dimanche dernier par Me Richard Sedillot, l’un des avocats de l’ex-directeur de cabinet de la Présidence et ce, dans un hebdomadaire français. Le membre du gouvernement n’a pas manqué de rappeler à tous et à chacun la position du gouvernement en ce qui concerne cette affaire.

 « Le Gouvernement n’entend pas rentrer dans ce « match » que veulent installer les avocats de M. Laccruche Alihanga. C’est une affaire qui concerne la Justice gabonaise. La Justice gabonaise est la seule habilitée et qualifiée pour traiter de ce type de sujet. Ce n’est pas une question qui relève du Gouvernement, de l’Exécutif », a-t-il fait savoir.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top