Ali Bongo Ondimba au Sommet UA-UE: « L’employabilité, c’est le lien entre la formation et l’emploi »

Le président Gabonais Ali Bongo Ondimba, a souligné ce vendredi 18 février lors de sa prise de parole dans le cadre du 6ème Sommet Union Européenne – Union Africaine à Bruxelles, la nécessité de promouvoir le potentiel des jeunes en Afrique, afin de catalyser le développement socio-économique du continent.

L’Afrique est un continent jeune. Très jeune. Elle recèle potentiellement une force de travail, une capacité d’innovation comme jamais elle n’en a connu dans toute son Histoire. C’est pourquoi on parle de « dividende démographique » en puissance, a-t-il indiqué de prime abord.

Selon le Chef de l’Etat gabonais, pour qu’il y ait dividende démographique, il faut trois éléments. « Un, faire un effort de formation sans précédent d’une part. Deux, mettre en adéquation l’offre de formation avec les besoins réels et potentiels sur le marché du travail. C’est ce qu’on appelle l’employabilité. Ce qui est un élément clé. Et trois, Déployer des politiques publiques favorables à la croissance et à l’investissement pour in fine créer des emplois. »

Lors de son allocution, ce dernier a par la suite fait savoir que ce sont ces trois axes qui sont actuellement développé au Gabon. « Ainsi, nous sommes passés en quelques années d’un enseignement généraliste quasi-exclusif à un système de formation qui privilégie l’apprentissage et la formation professionnelle. Concrètement, nous avons entre autres, ouvert des filières professionnalisantes dans les Universités. Créé des campus Professionnels Multisectoriels et augmenté le nombre de centre de formations professionnels dans les métiers porteurs.

Nous avons également mis en place des passerelles entre l’enseignement général et l’enseignement technique et professionnel. Réformé radicalement le système d’orientation. Enfin, revaloriser l’image de l’apprentissage et de l’enseignement professionnel qui, hier encore, été considérés comme des seconds choix et qui sont aujourd’hui perçus comme des voies d’excellence« , a-t-il ajouté.

Notons que pour Ali Bongo, l’employabilité, est le lien entre la formation et l’emploi. Or, trop souvent, ce lien n’est pas évident. Pour ce faire, il est nécessaire de former avec l’objectif de permettre aux jeunes de trouver un emploi. Prenant pour exemples l’Institut du Pétrole de Port de Gentil et l’Ecole des Mines de Moanda, Ali Bongo a fait savoir que le Gabon veille à la bonne adéquation entre bassin académique et bassin économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top