Ali Bongo Ondimba promet un retour dans les normes du Gabon

Le Président de la République a déclaré que la Résistance et la résilience correspondaient à 2020, mais que la confiance allait être le mot d’ordre pour 2021.

En effet, 2020 n’a pas été de tout repos pour tous les Gabonais, surtout en ce qui concerne la pandémie du Covid-19. Mais pourtant, le Président de la République a su faire preuve de résistance d’une part, et le peuple d’autre part a su faire preuve de résilience. Ainsi, sur le plan sanitaire, le Gabon est devenu un des pays de référence en Afrique sur l’efficacité en matière de riposte au Covid-19. Par contre, sur le plan économique, les perspectives d’un retour à la croissance sont réelles comme le montrent de multiples indicateurs.

Aussi, il apparait impérieux de créer les conditions d’une croissance économique plus inclusive et plus durable sur le plan environnemental, de poursuivre le redressement des comptes publics. Les temps changent, et le Gabon change aussi. L’ensemble de l’administration mais plus encore le gouvernement ont un devoir d’exemplarité et de probité absolu, tout comme un devoir d’efficacité.

Faut-il le rappeler, le gouvernement a un devoir renforcé d’efficacité pour répondre aux attentes prioritaires de nos concitoyens, en matière d’emploi, d’éducation, de santé, de pouvoir d’achat, d’accès à l’eau et à l’électricité, de transports. Ces derniers devront rendre compte régulièrement de leur action devant les Gabonais. 

Par contre, les institutions gabonaises doivent résolument être consolidées, en permanence. C’est tout le sens des ajustements constitutionnels que vient d’adopter le Parlement réuni en Congrès, à une très forte majorité. Il s’agit notamment des conditions de la vacance du pouvoir, dont les règles ont été fixées de manière claire et sûre, que ce soit sur le statut pénal du Président de la République ou la nomination de certains Sénateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top