Ali Bongo Ondimba sous la protection de la Constitution gabonaise

C’est la résultante de la révision de la Constitution adoubée par les Sénateurs et les Députés.

En effet, ils ont entérinés les articles disposant de l’impossibilité du Président de la République à être poursuivi pour les actes accomplis au cours dès la prise de ses fonctions. Seule la Haute cours de justice est compétente pour lui faire ombrage à cause de manquement à son serment et/ou de hautes trahisons. Ceci, est l’illustration que le Président de la République bénéficie d’une certaine immunité durant l’exercice de ses fonctions.

Cette révision constitutionnelle n’est pas propre au Gabon, ce n’est pas non plus une occasion de faire table rase sur les casseroles du Président de la République. C’est une opportunité pour ce dernier d’affranchir le Gabon et son peuple des torpeurs du sous-développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top