Ali Bongo Ondimba, un allié hautement stratégique des Émirats Arabes Unis en Afrique

C’est entre autres ce qui ressort des récents échanges entre le nouvel homme fort des Émirats Arabes Unis, Mohammed Bin Zayed (MBZ) et le Président de la République Gabonaise, Ali Bongo Ondimba et l’intérêt tout particulier que porte le nouveau Président de la fédération des Émirats Arabes Unis pour le Gabon.

Quelques jours après avoir été intronisé président des Émirats Arabes Unis, MBZ a contacté personnellement quatre Chefs d’État africains. Et selon notre confrère Africa Intelligence, le Président gabonais, Ali Bongo Ondimba fait partie des premiers Chefs d’État africains appelés par ce dernier.

En effet, après s’être entretenu avec les trois premiers dont notamment l’égyptien Abdelfattah al-Sissi, un fidèle allié des Émirats en Afrique du Nord et dans la Corne. Puis avec le Roi du Maroc, qui est l’un de ses amis d’enfance. Et le Président sénégalais Macky Sall, un allié de tailler pour l’UAE surtout depuis que ce dernier a pris la tête de l’Union Africaine. Le nouveau Président de la fédération des Émirats Arabes Unis, a par la suite contacté le Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba avec qui il a échangé pendant de longues minutes téléphoniques.

Pour MBZ, le choix de ces quatre présidents africains n’est pas fortuit. Stratégiquement ils jouent un rôle important sur le continent africain. S’agissant du Gabon en particulier, depuis le début de cette année et ce, grâce au Chef de l’Etat le pays est membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies et « les Émirats tiennent à associer l’organisation à leurs diverses initiatives diverses diplomatiques africaines. »

Notons que le fait que le président de la République gabonaise fasse parti des premiers chefs de l’Etat africain appelés personnellement par le nouvel homme fort des Émirats Arabes Unis au lendemain de sa prise de pouvoirest bien la preuve que la diplomatie gabonaise se porte bien et que le Chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba continue d’en assurer la bonne marche. Mais surtout qu’il est un allié hautement stratégique des Émirats Arabes Unis en Afrique.

Par ailleurs, outre cet intérêt des Émirats, Africa Intelligence a indiqué que le numéro un gabonais et Mohammed Bin Zayed ont discuté d’une visite officielle à Libreville ainsi que des questions de stratégie pétrolière.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top