Appel à la journée ville morte : les opposants déconnectés de la réalité

C’est le moins qu’on puisse dire à   la suite du communiqué   du parti politique de l’opposition Union Nationale,  sur la prétendue  journée ville morte.  Un communiqué où ces derniers affirment que la journée aurait été suivie. Des informations complètement erronées, rien avoir avec la réalité.

La journée du 15 décembre annoncée comme ville morte n’a visiblement pas été suivie par les gabonais. Les mêmes bouchons se sont formés par endroits aux abords de la capitale et sur ses principales artères aux heures de pointe.  Les magasins  et autres commerçantes ont exercés toutes la journée;

Toutes choses que les responsables de l’union nationale semblent n’avoir pas vécu tout au long de cette journée «  En dehors du centre-ville de Libreville et du Port d’Owendo où l’activité était plutôt minimale, tous les autres quartiers, toutes les principales autres villes de l’intérieur du pays ont massivement répondu à cet appel à rester chez soi », affirme le secrétaire exécutif de l’UN», dit le communiqué de l’UN.

En effet, toutes ces informations et communiqués, seraient juste une faction très habile pour ces derniers,   d’entraver l’action du gouvernement en pleine pandémie. Finalement, c’est avec la santé et la vie des Gabonais que l’UN, avec un cynisme poussé à l’extrême, joue. Une chose est sûre, cette journée ville morte contrairement à ce que tentent de faire croire certains opposants n’a pas eu d’effets positifs sur le quotidien des gabonais.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top