ASAFAC : une pièce de théâtre pour changer le regard de la société face aux cancers féminins

C’est une salle comble de l’Institut français du Gabon qui a assisté à la représentation intitulée, « Huis clos avec les phénix », donnée le 19 octobre 2022 dernier par l’Association pour le soutien et l’aide aux femmes atteintes de cancer (ASAFAC).

Cette représentation s’inscrivait dans le cadre du projet PISCCA, un programme initié par l’ambassade de France au Gabon, en collaboration avec le ministère de la Justice en vue de soutenir 10 associations qui agissent en faveur de l’amélioration de l’égalité entre hommes et femmes.

A cet effet, la pièce de théâtre joué en présence du ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas avait pour objectif d’une part de sensibiliser son public sur les cancers féminins et la nécessité de se faire dépister. D’autres part d’inviter la société à changer son regard face aux femmes atteintes de ce mal.

« Les autorités travaillent d’arrache pieds, pour déconstruire ces idées préconçues. Nous avons pu voir depuis ces dernières années un regain d’intérêt pour cette cause. La Première dame est en première ligne dans ce combat et le ministre de la Santé montre à suffisance que c’est une pathologie qui tient à cœur à tout le monde», a souligné le ministre de la Justice, Erlyne Antonela Ndembet-Damas.

L’ASAFAC a tenue à mettre en exergue le fait selon lequel les personnes atteintes de cancer font souvent face à des stéréotypes, des inégalités de traitement et de perception sociétale liés au genre. Ces réalités ont été mises à nu à travers cette représentation par les membres de l’association, elles-mêmes atteintes de cancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top