Audit de la dette intérieure : après le Gabon, le Cameroun va également auditer sa dette intérieure.

Le succès enregistré par les autorités gabonaises lors de l’audit de la dette intérieure fait désormais école dans la sous-région.  

Depuis quelques années, Ali Bongo a fait du règlement de la dette intérieure sa priorité, mais les choses n’allaient pas au rythme souhaité. Le travail   sur  la dette intérieure abattu  ces derniers mois, par l’équipe conduite par  Noureddin Bongo Valentin, alors Coordinateur général des affaires présidentielles, semble avoir été apprécié par d’autres pays voisins. Une initiative qui a permis au gouvernement d’engranger   des fonds supplémentaires et d’avoir une vision claire sur le niveau réel  de la dette intérieure.  

Sur un montant de 559 milliards de FCFA de dette intérieure audités à fin novembre 2020, 370 milliards de FCFA ont été jugés fictifs et annulés, soit 66% du stock audité du fait de travaux  fictifs, inachevés, mal ou partiellement réalisés, non-livrés voire pour non-respect du cahier des charges ou de la procédure de passation des marchés public en République Gabonaise.

Ainsi,  Le Cameroun  à travers son ministre des Finances, Louis Paul Motazé vient de décider  de faire un  audit de la dette intérieure camerounaise. Un audit commandé au cabinet ARC Audit Consulting.  Cette décision des autorités camerounaises de procéder à un audit de la dette intérieure démontre  que les mécanismes mises en place par le gouvernement en vue de l’accélération de la transformation du pays et son développement  se déroulent dans les bonnes conditions. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top