BEAC : la production sucrière du Gabon sera en baisse cette année

Le récent test prévisionnel de conjoncture de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC), a indiqué qu’à l’analyse et en termes chiffrés, la production sucrière du Gabon ne devrait pas dépasser 19 000 tonnes en 2022, si l’on compare aux données actuellement disponibles du ministère en charge de l’Économie pour le compte de 2021.

En effet, d’après cette source, l’activité sucrière au Gabon a présenté, en 2021, des résultats mitigés marqués par une contraction du volume de production du sucre transformé (- 11,8 % à 19 848 tonnes), des ventes (-2,7 % à 31 097 tonnes) et du chiffre d’affaires (-2,5 % à 21 milliards de FCFA) qui ont souffert de l’atonie de la demande locale et des difficultés d’évacuation des produits par voie routière et ferrée.

 « La campagne sucrière 2022 a été moins fructueuse que prévu, elle affiche des performances en baisse par rapport à celles de l’an dernier à la même période. La récolte devant s’achever au terme du troisième trimestre, les résultats du quatrième trimestre porteraient essentiellement sur les ventes, qui devraient être tirées vers le haut grâce à la demande locale et à l’amélioration continue de l’infrastructure de transport ferroviaire », indique le test prévisionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top