Bientôt en liberté provisoire : Jean remy Yama interdit de sortir du territoire national

L’hebdomadaire Jeune Afrique a récemment fait savoir dans sa dernière parution que le juge d’instruction de Libreville a pour des raisons de santé, ordonné la remise en liberté du président de la confédération syndicale Dynamique Unitaire, Jean Rémy Yama.

Incarcéré à la prison centrale de Libreville depuis le 2 mars dernier, ce dernier est entre autres accusé d’abus de confiance et d’abus de bien social dans le cadre de l’affaire SCI Serpentin. Si cette décision du juge sonne comme une victoire pour ce dernier, il n’en reste pas moins qu’elle est accompagné d’une interdiction de sortir du territoire national.

En effet dans l’optique de fuir ses déboires judiciaire et ainsi échapper au scandale qui lui pend au nez. Le syndicaliste donneur de leçons par l’entremise de son avocat Me Anges Kevin Nzigou mise fortement sur une possible évacuation sanitaire vers la France. Une option désormais mise en échec par la décision du juge d’instruction.

Par ailleurs il est à noter que si ladite décision a effectivement été annoncée, malheureusement, l’appel du Parquet étant suspensif de cette décision, « le syndicaliste restera donc détenu en attente de l’examen de l’appel, qui pourrait prendre plusieurs semaines », précise à juste titre l’hebdomadaire. Autant dire que ce dernier n’est pas prêt de crier victoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top