Bientôt un centre de protection des femmes victimes de violences à Nzeng Ayong

Multipliant les actions en matière de lutte contre les violences basées sur le genre au Gabon. Les autorités gabonaises ont décidé lors du Conseil des ministres de ce jeudi 31 août courant de la création d’un centre d’accueil de protection et de promotion sociale pour la prise en charge des femmes victimes de violences à Nzeng Ayong dans le 6ème arrondissement de la commune de Libreville.

Il nous souviendra qu’en mai 2022 dernier, soit huit mois après le lancement du numéro vert gratuit « 1404 », le service gouvernemental déclarait que 1 747 appels relatifs aux violences basées sur le genre ont été enregistrés. Soit une moyenne de 218 appels par mois. Des chiffres qui démontrent la nécessité pour le gouvernement de poursuivre les actions en matière de lutte contre les violences basées sur le genre.

Dans l’optique d’intensifier les actions contre ce phénomène, les autorités gabonaises ont pris en application au cours du Conseil des ministres un décret portant création d’un centre d’accueil le à Nzeng Ayong. Le premier du genre et donc la toute première structure opérationnelle d’accompagnement et de soutien aux femmes victimes de violences.

« Le conseil des ministres a pris en application des dispositions du décret n° 0212/PR/MJGSDHEG du 08 août 2022 relatif aux Centres de protection et de promotion sociale pour la prise en charge des femmes victimes de violences porte organisation et attributions du Centre d’accueil de Nzeng-Ayong », peut-on lire dans le communiqué final de ce conseil des ministres.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top