Bientôt une plainte contre Jean Ping et France 24

Hier mercredi 2 mars, le porte-parole du gouvernement, Madeleine Berre a dénoncé les propos relevant de l’irresponsabilité de la part de l’opposant Jean Ping lors de l’échange avec Marc Perelman sur la chaîne de télévision publique français France 24 le lundi 28 février dernier, date de la diffusion.

Sachant qu’il ne peut plus convaincre ses militants à accéder au pouvoir vu l’âge, le leader de la coalition pour la nouvelle république  qui semble ne plus faire l’unanimité au sein de l’opposition gabonaise a véritablement dérapé lors de la diffusion de l’interview.

En effet, Jean Ping a sans retenu appelé les populations au ‘’coup d’Etat’’ et à la guerre civile’’. Avant de dire qu’il n’aurait qu’à claquer du  doigt pour que celles-ci suivent sans réfléchir.

Le gouvernement face à la gravité et à l’irresponsabilité de l’opposant Jean Ping a mis à l’index la responsabilité du média France 24 pour avoir diffusé sur ses antennes les propos tenant à semer l’ordre public et à la déstabilisation des institutions en république gabonaise. France 24 devrait en assumer les conséquences au même titre que l’opposant Jean Ping.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top