Centrale de Ngoulmendjim : les 561 personnes impactées par les travaux bientôt réinstallées

L’annonce a été rendue publique par les responsables d’Asokh Energy, la société chargée de construire, gérer et exploiter l’infrastructure pendant les prochains 25 ou 30 ans avenir.

Appuyé par le bureau d’étude gabonais Géo-guide, le plan de réinstallation des populations impactées recense 552 parcelles, 156 maisons habitées et 561 personnes impactées par les travaux de construction de la centrale hydroélectrique de Ngoulmendjim (83 MW) qui devrait contribuer à l’augmentation de la part de l’hydroélectricité dans le mix électrique à hauteur de 7 % et qui devra créer 1 000 emplois.

En effet, selon Asokh Energy, le plan de réinstallation des populations impactées par l’aménagement de la ligne hydroélectrique de Ngoulmendjim est désormais bouclé. Le budget de la réinstallation « devrait avoisiner les 14,8 millions d’euros soit 9,7 milliards de FCFA. Alors, toutes les pertes identifiées seront compensées », souligne l’entreprise qui soutient que les pertes essentiellement matérielles identifiées sur le long de la ligne hydroélectrique sont évaluées à 4,1 milliards FCFA.

Notons que selon les informations, les personnes impactées seront réinstallées dans une zone de relogement située à Ntoum, où trois sites ont d’ores et déjà été identifiés pour leur relogement, informe Asokh Energy. Et il semblerait que d’autres personnes pourraient rejoindre la liste des populations déjà identifiées.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top