Cession des 35 blocs pétroliers : le Gabon en opération de charme

Le marché du pétrole mondial connaît quelques difficultés ces dernières années. Et avec la crise sanitaire, ces problèmes se sont accentués dans certains pays. Dès la semaine prochaine, le Gabon va achever les dernières étapes de son 12e appel d’offres sur la cession des 35 blocs pétroliers.
 
En promotion depuis quelques années, les États-Unis et l’Europe seront les deux dernières étapes de cette séance promotionnelle du bassin sédimentaire gabonais. Les pays du continent  Asiatique  et  ceux de l’Amérique latine vont constituer  les dernières étapes du 12e appel d’offres sur la cession desdits  35 blocs pétroliers du pays.
 
Cette séance de promotion, décisive, devrait permettre de convaincre de nouvelles sociétés à se prononcer sur l’offre gabonaise, alors qu’une vingtaine de sociétés y sont déjà favorables.  Pour relever l’attractivité de ses offres, le Gabon a de ce fait ré-harmonisé son Code des hydrocarbures, le rendant plus flexible et compétitif.
 
Au moment où le secteur pétrolier connaît quelques difficultés, cette opération de charme des autorités gabonaises, devrait permettre au secteur pétrolier, éprouvé depuis 2014 par plusieurs crises dont les crises pétrolière et sanitaire de se relancer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top