C’est officiel : Paul Marie Gondjout et ses soutiens virés de l’UN

Chose promise, chose due. La patronne de la formation politique de l’opposition radicale l’Union Nationale (UN), Paulette Missambo a officiellement viré de son parti les déserteurs responsables de la scission dudit parti.

La sanction attendue pour le 30 juillet 2022 dernier est finalement tombée. La première femme responsable d’un grand parti politique au Gabon vient de faire un brin de ménage au sein de son parti, mais à quel prix. Contesté, jugé mollassonne, Paulette Missambo qui visiblement semble perdre le contrôle de son parti a vue celui-ci fractionné.

Les coupables de cette scission viennent de recevoir leur sanction, si sanction il y a. En effet, selon la note n°059-2022/UN/SE signée du secrétaire exécutif de cette formation politique, Minault Maxime Zima Ebeyard, le dénommé Paul Marie Gondjout et une vingtaine de ses soutiens, tous militants de l’Union nationale sont définitivement exclus des rangs de ce parti.

Une nouvelle qui vient une fois encore confirmé le déclin de ce parti déjà au plus bas. Selon la note d’information, avec la perte de leur qualité de militants de l’UN, ces derniers « ne peuvent plus participer aux activités du parti… ». Autant dire que le divorce est définitivement consommé.

Notons que les radiés du parti son notamment: Reine Adiahenot Ogandaga; Angélique Kom-bila Yelessa; Chantal Myboto Gondjout; Jeanine Hortense Zoula Ava; Sa-muel Akue; Martial Allogo Allogo; Rodrigue Bokoko; Raymond Boundama; Romuald Engo Nguema; Paul Marie Gondjout; Jean Marie Méthode Imbong Fadi; Emmanuel Maguegui; Flaubert Meye Edou; Richard Mombo Nzigou;

Davy Ghislain Motongo; Jean Claude Moundounga; Wilfried Moussam Mou-dibangoye; Villeneau Moutangani Lelenga; Frederic Mvoulabolo; Modeste Mvouri; Paul Richard Ndong Ekore; Arthur Ndoungou; Firmain Ollo Obiang; Pierre Ondo Mebiame; Samuel Constant Ondo Mezui; Lucien Florentin Ozouaki et Alphonse Daudet Tsamba Magnagna.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top