Classement RSF 2021 : Le Gabon gagne 4 places au niveau mondial

Reporters sans frontières vient de publier son dernier rapport, il y a quelques jours. Dans ce rapport, le Gabon occupe la 117 e place mondiale. Au niveau de l’Afrique centrale, il reste de loin le pays qui garantit le mieux les libertés de la presse.

C’est une bonne nouvelle pour le Gabon. Dans le classement 2021 de RSF, le Gabon est le pays qui garantit le mieux les libertés de la presse dans la sous-région CEMAC. Le pays devance le Congo (118e), le Tchad (123e), la République centrafricaine (126e), le Cameroun (135e) ou encore la Guinée équatoriale (164e).

Dans son rapport, RSF, peu suspect de complaisance, insiste, tel un juge des élégances, sur les multiples « signaux  encourageants » au Gabon. « Après des années d’érosion très marquée de la liberté de la presse, quelques signaux encourageants ont été envoyés en 2020, comme l’octroi d’une aide à la presse répartie de manière plus équitable et un dialogue plus ouvert entre autorités et professionnels du secteur », indique l’organisation.

S’agissant de la haute autorité de la communication, le reporters sans frontières souligne que, « Depuis sa mise en place, en 2018, la Haute autorité de la communication (HAC) a multiplié les sanctions arbitraires », dénonce RSF. En réalité, la HAC est davantage critiquée pour son manque de réactivité. « Injures, diffamations, etc., sont monnaie courante dans les médias gabonais. Et RSF, qui est une organisation occidentale, voudrait faire croire que ça n’existe pas et que toute sanction prise à l’encontre de pratiques non acceptables serait illégitime ? La liberté n’est pas la licence », a expliqué un journaliste gabonais.

A l’échelle continentale, où le Gabon gagne 4 places, c’est la Namibie (24e mondial) qui apparaît comme le meilleur garant des libertés de la presse en Afrique dans le classement de RSF. Elle est suivie par le Cap-Vert (27e mondial) et le Ghana (30e mondial).

C’est donc un classement qui démontre que les autorités gabonaises font des efforts considérables pour permettre aux journalistes de bien exercer leur métier en toute quiétude.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top