CNSS et CNAMGS : « Il n’y aura aucun retard ou interruption des salaires » dixit Rose Ossouka Raponda

Dans l’optique de consolider et de mettre en musique la volonté du président de la République. Notamment celle de garantir la paix sociale et l’aide aux plus démunis. Le premier ministre, Chef du gouvernement, Rose Christiane Ossouka Raponda a entre autres indiqué que contrairement aux rumeurs, « il n’y aura aucun retard ou interruption des salaires »

Après avoir énormément investi dans le secteur de la santé au Gabon et sachant que les hôpitaux public disposent actuellement de plateaux techniques très performants pour une meilleur prise en charge des patients. Force est de constater que la principale cause de la crise au sein de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) et de la Caisse nationale d’assurance maladie et de garantie sociale (CNAMGS) est un problème de gouvernance.

« Comme l’a rappelé, le président Ali Bongo Ondimba, l’assurance-maladie et la sécurité sociale sont des piliers de notre République au Gabon. Suivant son exigence, je veux redire toute ma détermination et celle de mon Gouvernement à garantir le bon fonctionnement de la CNAMGS et de la CNSS », a fait savoir Rose Christiane Ossouka Raponda.

En effet, selon le Chef du gouvernement et contrairement aux rumeurs persistantes véhiculées dans le seul but de créer les tensions dans la cité, il n’aura aucune défaillance de paiement sur les salaires  et prestations. Néanmoins, conformément à la demande du président de la République, l’ordre sera mis dans la gouvernance de ces différentes structures que sont la CNSS et la CNMAGS mais aussi au niveau des hôpitaux.

Pour le gouvernement de Rose Christiane Ossouka Raponda, il n’est pas envisageable d’assister à la mort de l’hôpital public alors que des fonds sont régulièrement alloués à ces structures et qu’il revient aux managers de ces entités de prendre les bonnes décisions pour un meilleurs fonctionnement et surtout de savoir prioriser pour éviter ce genre de crise.

« Un nouveau mode de gouvernance sera mis en place très rapidement pour assurer une meilleurs efficacité et arrêter certaines pratiques scandaleuses faites dans les hôpitaux », a déclaré le ministre de la Santé, Guy Patrick Obiang Ndong.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top