Commémoration en différé de la 12ème édition de la Journée Africaine des Frontières

Le Gabon, en collaboration avec l’Union Africaine et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC), célèbrent en différé, du 22 au 24 juin 2022 dans la zone des trois frontières Gabon – Cameroun – Guinée Equatoriale, la 12ème édition de la Journée Africaine des Frontières (JAF).

Célébré tous les 7 juin de chaque année, les manifestations relatives à cet événement en différé auront lieu dans les villes frontalières d’Ambam au Cameroun à travers une concertation des Acteurs locaux des trois états membres et une foire exposition au « marché mondial ». D’Ebébiyin en Guinée Equatoriale avec un Atelier de sensibilisation sur le renforcement de la résilience des zones frontalières et un plaidoyer pour la ratification de la Convention de Niamey sur la coopération transfrontalière. Et enfin la ville de Bitam au Gabon avec un match amical de football opposant les Acteurs locaux des trois pays au stade Gaston Pérylle, pour la clôture des manifestions.

En effet, en choisissant la zone des trois frontières pour abriter cette célébration, l’Union Africaine et la CEEAC ont voulu soutenir la promotion de la paix et l’intégration régionale par la coopération transfrontalière. Le thème de cette année est: « le développement économique et social des zones frontalières à travers la ratification et la mise en œuvre de la Convention de l’Union Africaine sur la coopération transfrontalière dite Convention de Niamey».

« La paix dont jouissent certain pays d’Afrique Centrale est largement tributaire de la contribution des Plus Hautes Autorités de notre pays en tête desquelles, le Président de la République, Chef de l’Etat, Ali BONGO ONDIMBA car, l’expérience gabonaise en matière de prévention et de résolution des conflits en Afrique, doublée de sa diplomatie au niveau le plus élevé est une référence. La paix nous la voulons tant à l’intérieur de notre territoire qu’avec nos voisins avec lesquels nous partageons une communauté de destin », avait indiqué le 7 juin dernier, le Ministre d’Etat, Ministre de l’Intérieur Lambert-Noël Matha dans son discours circonstanciel.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top