Concours national de l’Arrondissement le plus propre : 500.000.000 CFA à la clé

Face à l’insalubrité sans cesse grandissante tant dans le grand Libreville qu’à l’intérieur du pays. Un phénomène qui enlaidit le paysage gabonais et qui semble plus que jamais hors de contrôle des autorités en charge de le réguler. Un concours national de l’Arrondissement le plus propre sera lancé cette année. Une initiative du chef de l’Etat annoncé par le premier ministre le 12 septembre courant.

« Ce concours aura lieu à Libreville, capitale du Gabon, et dans les neuf (9) capitales provinciales. Les modalités d’organisation de cette compétition seront précisées dans les prochaines semaines. L’Arrondissement le plus propre sera primé d’une enveloppe de Cinq cent millions (500.000.000) de francs CFA, pour la gestion de la salubrité dans sa localité.

Par ailleurs, le Président de la République a également décidé d’octroyer une enveloppe de Deux milliards (2.000.000.000) de francs CFA à Libreville, capitale du Gabon, et chaque capitale provinciale, à compter de cette année. Ces ressources importantes seront gérées exclusivement par les Gouverneurs, dans le cadre des projets de développement local. Les Gouverneurs présideront les  Conseils provinciaux, avec pour membres les Conseils locaux », a déclaré le chef du gouvernement.

En effet, cette innovation de la part du Chef de l’Etat en matière d’action publique a pour but d’explorer toutes les pistes de solutions pour régler ce problème en particulier. Ce concours permettra donc de créer une saine émulation entre les différentes villes, afin de les pousser à se surpasser, tirant ainsi tout le monde vers le haut. 

A travers cette décision, Ali Bongo Ondimba envoie le signal que la propreté est importante et qu’elle est l’affaire de tous. Comme il l’a dit dans son discours à l’occasion de la fête de l’Indépendance, il n’y a pas l’Etat d’un côté, de l’autre la Société. » Nous sommes tous dans le même bateau ».

Notons cependant que quels que soient les moyens mis à disposition par l’Etat, si les citoyens ne font pas preuve de responsabilité et de civisme, les rues seront toujours sales. Chacun doit donc s’impliquer et y mettre du sien, pour le Bien de tous. C’est une forme de patriotisme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top