Conférence de presse du gouvernement : le gouvernement condamne les comportements inciviques des populations

Les membres du gouvernement dont les secteurs d’activités ont un rôle important dans la riposte contre le coronavirus, ont annoncé lors de la conférence de presse tenue ce samedi 23 janvier à l’immeuble Arambo, les nouvelles mesures pour contraindre les gabonais à prendre conscience du danger que représente cette pandémie pour notre pays.

Afin d’éviter la propagation de la pandémie du coronavirus dans l’ensemble du pays, le gouvernement a décidé de durcir les mesures en infligeant des amendes. Considéré comme le meilleur exemple en ce qui concerne la lutte contre cette pandémie, le gouvernement constate qu’il y a un relâchement dans le respect des mesures barrières.

Pour le chef du gouvernement « le président de la République a toujours dit que la pandémie n’était pas terminée que le virus continu de circuler. En effet, le virus continue de circuler, d’autant plus que nombreux pays dans le monde font face aujourd’hui à une résurgence de la pandémie, c’est la seconde vague, qui se révèle plus contagieuse et surtout plus meurtrière. Considéré comme le meilleur exemple de lutte contre la pandémie, le Gabon ne semble pas épargner, depuis quelque temps la seconde vague du virus est apparue. Le gouvernement est en effet préoccupé par la recrudescence des cas de contaminations à la covid-19, des cas qui étaient pourtant en forte baisse », a dit Rose Christiane Ossouka Rapponda.

Avant de dénoncer le comportement incivique des populations. « Dans les transports, dans les restaurants, sur la voie publique, dans les administrations, au sein des sociétés, lors des mariages et cérémonies festives une grande majorité des compatriotes ne portent plus le masque, ne respectent plus les mesures de distanciation physique et le nombre de personne rassemblée n’est toujours pas respectée. Le gouvernement condamne ces comportements inciviques », a affirmé le Premier Ministre, rose Christiane ossouka Raponda ;

Un constat qui a amené les membres du gouvernement à prendre des nouvelles mesures drastiques, pour attirer l’attention, sur la gravité de la situation sanitaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top