Conflit frontalier : 45 hommes armés d’Omar Denis tentent de rentrer au Gabon.

Protégé du président congolais Denis Sassou Nguesso, Omar Denis Bongo a tenté de rentrer au Gabon pour assister aux funérailles de son oncle, Fidèle Andjoua Bongo avec 45 hommes armés. Une présence aux frontières qui vient d’alerter les forces armées gabonaises.

En effet, Omar Denis avait reçu une autorisation pour assister aux funérailles de son oncle, accompagné de 10 personnes et non 45. En cause, la décision la pandémie du covid-19 qui sévit toujours dans le pays. De plus, les 45 hommes qui accompagnent le protégé de Sassou Nguessou, sont des militaires pour la plupart, pratiquement tous armés.

Un effectif pléthorique en ce temps de covid-19. Face à cette situation, les effectifs de l’armée gabonaise ont été appelés en renfort. Plusieurs centaines d’hommes équipés sont venus se masser à la frontière. « L’objectif est tout simplement de faire respecter le droit. Il y a des règles. Chacun est tenu de les respecter », a relevé un haut-gradé. Avant de souligner que, « Le Gabon n’est pas l’arrière-cour du Congo-Brazzaville ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top