Conflit homme éléphant à la Lopé : Lee White s’assure du bon fonctionnement de la première clôture électrique du Gabon

Le ministre des Eaux et Forêts et de l’Environnement, Lee White a effectué un déplacement au Parc National de la Lopé situé dans la province de l’Ogooué-Ivindo. En marge de cette visite, le ministre des Eaux & Forêts s’est rendu à Kasamabika en vue de s’assurer du bon fonctionnement de la clôture électrique de ce village.

En effet, il s’agit de la clôture électrique pilote du Gabon (la première à avoir été installée dans notre pays en 2016). Selon le chef du village, la construction de ladite clôture d’un périmètre de près de 4 kilomètres sur 58 hectares a permis d’éloigner les éléphants des cultures : « Il n’y a plus d’éléphants, on dort maintenant bien au village et on ne vit plus en brousse. Je remercie le Président de la République, Ali Bongo Ondimba grâce à qui cela est possible aujourd’hui », a déclaré dame. Jacqueline Nyani.

Pour rappel, le programme Fil et Faune, initié par le chef de l’État en 2016 et exécuté par l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) consiste à installer des clôtures électriques dans les zones les plus impactées par le conflit homme-éléphant et permet la sécurisation des plantations des populations locales.

Le gouvernement gabonais, résolument engagé à atténuer ce fléau qui menace la sécurité alimentaire et le bien-être des populations, a signé en mai dernier un partenariat avec l’ONG Space for Giants pour mettre en œuvre la stratégie nationale de coexistence entre l’homme et l’éléphant. Ceci, à travers un accompagnement technique et une formation dans la construction et la gestion de clôtures électriques, ainsi que la promotion des investissements dans la conservation et la préservation de la faune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top