Conflit homme –faune : Un projet de loi autorisant des battues administratives adopté

Dans l’optique de trouver des solutions aux problèmes de conflit Homme –faune, le gouvernement a adopté  11 juin 2021, lors du conseil des ministres présidé par le chef de l’Etat, Ali Bongo, un projet de loi qui vise à rehausser le niveau de « sécurité des cultures vivrières et l’intégrité physique tout en préservant les objectifs de développement durable de la faune sauvage. » a indiqué le gouvernement.
 
Les populations de la ville de Mékambo, pourront bientôt voir le bout du tunnel avec ce nouveau projet de loi.  Ces derniers,  seront autorisés à se défendre face aux animaux envahisseurs, tant que leur intégrité physique ou leurs cultures vivrières sont menacées par les espèces sauvages.

Cette nouvelle autorise en effet,  des battues administratives. Ce sont des opérations collectives de régulation, dirigées par des agents habilités et nécessitant la réunion d’un certain nombre de tireurs disposés aux endroits stratégiques où les animaux, dont la destruction apparaît nécessaire dans l’intérêt public. C’est donc un projet de loi, qui permettra aux populations des zones rurales de faire face  aux problèmes des  pachydermes et autres animaux dévastateurs des  plantations. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top