Conseil de sécurité de l’ONU : Yolande Nyonda confirme le soutien de la candidature du Gabon par l’Union africaine.

Présente à Brazzaville au Congo le 3 juin dernier, dans le cadre de la réunion du conseil des ministres de la CEEAC, Yolande Nyonda, Ministre délégué aux Affaires Etrangères, a notifié à ses collègues l’endossement de la candidature du Gabon par l’union Africaine lors de ce conclave des ministres de la CEEAC.

Si la polémique a pu exister ces derniers temps sur les réseaux sociaux, c’est parce que la RDC a longtemps laissé entendre qu’elle présenterait elle aussi sa candidature.

La polémique qui règne depuis quelques mois sur les pays africains au sujet du conseil de sécurité de l’ONU, a été une nouvelle fois abordée à la réunion des ministres de la CEEAC, au Congo à Brazzaville. Se fondant sur la décision des 3 et 4 février 2021 de l’Union Africaine qui a officiellement endossé les candidatures du Ghana pour l’Afrique de l’ouest et du Gabon pour le compte de la sous-région Afrique centrale, le membre du gouvernement gabonais a donc en toute légitimité et légalité fait valoir la candidature de notre pays au siège de membre non permanent du conseil de sécurité de l’ONU.

Si la polémique a pu exister ces derniers temps sur les réseaux sociaux, c’est parce que la RDC a longtemps laissé entendre qu’elle présenterait elle aussi sa candidature. Au Gabon, les autorités se montrent confiantes de ce que notre pays sera encore une fois membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU après 1978, 1998 et 2010 pour défendre la sécurité dans notre sous-région et plus largement dans le monde.

Qu’à cela ne tienne, cette sortie de Yolande Nyonda, devrait amener les autorités de la RDC à revoir leurs ambitions à la baisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top