Cop26 : le Gabon demeure leader en Afrique dans la lutte contre les changements climatiques.

Le Gabon demeure un acteur primordial dans la lutte contre les changements climatiques. Le ministre en charge de l’environnement, Lee white a lors de son passage à l’émission « face à  vous », réitéré  la volonté du chef de l’Etat,  Ali Bongo de voir le programme sur l’adaptation être adopté par les pays développés.

  Le Gabon lors de ce conclave sur le climat sera  le porte-parole de l’Afrique. Il préside le groupe africain des négociateurs pour l’Afrique, il doit négocier pour que les pays développés acceptent de financer l’adaptation.  « Nous sommes confrontés à la montée des eaux, le  niveau de la mer   va monter de 2 mètres dans les prochaines siècles »,  a affirmé Lee White le ministre de l’environnement.   

En effet, lors d’une séance de travail, avec  le secrétaire permanent du Conseil national du climat, Tanguy Gahouma Bekale, et le président de la République, Ali Bongo Ondimba, le Pr White avait déclaré que,  « les eaux de mer montent ce qui fait qu’il y a de plus en plus de sécheresse en Afrique, des orages de plus en fort, des inondations… tous les pays de l’Afrique sont forcés de s’adapter au changement climatique et pour l’Afrique donc, cette question d’adaptation doit être au centre des négociations à glasgow en écosse », avait  déclaré Lee white.

Avant de préciser que, «  le Gabon aura un double rôle à la cop26, car nous présidons le groupe africains des négociateurs. Négocier pour le Gabon, pour l’Afrique, et pour que les pays développés acceptent de financer l’adaptation, parce que nous sommes confrontés au problème de la montée des eaux » a dit le ministre de l’environnement, Lee White. Un rendez-vous sur le climat qui permettra au Gabon de mieux se repositionner pour défendre la voix de l’Afrique. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top