Covid-19/ Aéroport de Libreville: le COPIL et l’OMS veulent renforcer la surveillance.

Les dernières données statistiques publiées par le comité de pilotage du plan de veille et riposte contre l’épidémie à coronavirus (COPIL), démontrent que le Gabon peut être atteint par la troisième vague de contamination à la covid-19. Pour prévenir la catastrophe, le  COPIL et l’organisation mondiale de la santé (OMS), étudient les mécanismes  de renforcement de la sécurité à l’aéroport   de Libreville, depuis ce 1e septembre.

En effet, malgré le dispositif sanitaire mis en place par les autorités gabonaises au niveau de l’aéroport de Libreville pour empêcher l’importation de nouveaux cas, certaines personnes arrivent encore à rentrer avec ce virus dans le pays. Avec 221 cas actifs, il y a de quoi être méfiant. L’atelier tenu par le COPIL et l’OMS sur deux jours a pour objectif de définir de nouveaux mécanismes de lutte permettant un meilleur contrôle des passagers à l’aéroport international Léon Mba.

Il s’agit plus singulièrement d’un atelier axé sur l’harmonisation de la gestion des cas importés. Comme l’explique Maryin Ovenga Sipamio, responsable de sous-commission surveillance épidémiologique du COPIL « Le but de cette réunion… est de pouvoir mettre en place des mécanismes ». Des nouvelles stratégies pour freiner  l’arrivée de cette  troisième  vague dans  le pays. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top