Covid-19 : Le Gabon risque d’accentuer les mesures de riposte.

La pandémie du covid-19 et les mesures barrières ne sont pas prêtes d’être levées dans quelques mois. C’est en tous cas, ce qui ressort du conseil de défense tenu ce lundi par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Les autorités gabonaises pourraient à nouveau opter pour un reconfinement avec des nouvelles mesures drastiques pour baisser le nombre de cas qui commence à prendre une proportion très inquiétante. Lors du conseil de défense, le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a constaté pour le regretté que le nombre de cas positifs en quelques mois, est désormais inquiétant pour le pays.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. En octobre dernier, le nombre de cas positifs était de 190, 246 en novembre, 347 en décembre, et depuis le début du mois de Janvier soit une semaine, selon les chiffres du conseil de défense est de 123 cas positifs. 1/3 des cas positifs sont des cas importés et 90 % de ces cas importés viennent d’autres pays africains. Une augmentation exponentielle qui inquiète de plus en plus les autorités gabonaises.

Une augmentation du nombre de cas, qui trouve ses origines dans le non-respect des mesures barrières édictées par le gouvernement. Cet accroissement du nombre de cas positifs, en quelques jours, pourrait amener le gouvernement à revoir les mesures prises, il y a mois, à l’exemple des heures du couvre-feu qui pourraient connaître un abaissement, la fermeture de certaines activités, l’interdiction de circulation entre les différentes provinces et la fermeture des frontières.

Une décision qui ne serait pas étonnante puisque, d’autres régions du monde, pour freiner la progression de la pandémie, ont eu recours au confinement total.

La situation est donc devenue inquiétante, aux gabonais de se ressaisir, s’ils ne veulent pas subir le confinement total qui serait déjà acté par l’exécutif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top