Covid-19 : le ministre de la santé craint une saturation des hôpitaux.

Invité sur le Plateau spécial de Gabon 24, le mercredi 17 février dernier, le ministre de la Santé, Dr Patrick Obiang Ndong, n’a pas hésité à attirer l’attention des populations sur une possible saturation des hôpitaux, avec l’augmentation des cas positifs dans le pays.

La situation serait désormais alarmante, selon le ministre de la santé, Guy Patrick Obiang Ndong. Lors de son passage sur la chaîne de télévision, gabon24, il a exprimé ses inquiétudes en ce qui concerne, le nombre de personnes internées et en réanimation depuis quelques mois dans les structures sanitaires.

Pour le membre du gouvernement la situation serait devenue très préoccupante, ce dernier en veut pour preuve, la hausse du nombre de morts dus à la maladie. « Du 1er février à ce jour (17 février 2020), nous avons enregistré plus de 8 décès ». Soit, 75 personnes tuées par la Covid-19, au Gabon selon le Copil.

Une hausse du nombre de personnes décédées qui suscite des inquiétudes au sein du gouvernement, «Allez-y dans les structures sanitaires aussi bien publiques que privées, nous avons un début de saturation. Ça veut dire que la situation est alarmante et inquiétante. Et face à cette situation, le gouvernement se doit d’agir, de prendre un certain nombre de dispositions qui visent à sécuriser et à protéger la population, d’où celles annoncées le 12 février », a souligné Dr Guy Patrick Obiang Ndong, lors de son interview.

Selon les chiffres du Copil relayés par le ministre de la Santé, à ce jour, sur un total de 491 557 prélèvements effectués, 13 107 cas testés positifs ont été enregistrés, soit 2,7%. Le nombre de guérisons est lui de 11 955, soit 91,2%. Actuellement, 90 personnes atteintes de la Covid-19 sont hospitalisées, dont 15 admises en réanimation. La situation est plus que préoccupante.

Des statistiques qui nécessitent une meilleure prise de conscience de la part de la population, pour mieux lutter contre cette pandémie dans le pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top