Covid-19 : le virus est –il comparable à d’autres maladies ?

Cette question a fait l’objet d’un débat à la présidence de la république lors de la traditionnelle conférence de presse du porte-parole de la présidence, Jessye Ella Ekogha. Pour ce dernier, le covid-19 qui sévit dans le monde ne peut être comparé à d’autres maladies, à l’exemple du palu qui est tout aussi dangereux pour les populations africaines.

Le paludisme sévit en Afrique depuis des années comme bien d’autres maladies. Pour certaines catégories de personnes le nombre de décès liés à cette maladie est comparable au covid-19. Une idée que le porte-parole de la présidence de la république a toute suite balayé d’un revers de la main. Pour ce dernier, le covid-19 ne peut être comparé aux autres maladies qui sévissent dans le monde.

« On ne peut pas comparer la Covid-19 au paludisme. Je vais l’illustrer simplement. A travers la contagiosité. Je ne pense pas que vous attraperez le Palu en serrant la main à quelqu’un ou en étant à ses côtés. Si dans le monde, tous les pays ont pris des mesures drastiques par rapport à ce nouveau virus, c’est qu’il est dangereux. On le constate actuellement avec la seconde vague et un pic de contaminations, une hausse importante du nombre de cas graves qui entraîne une forte augmentation du nombre des hospitalisations et des réanimations, ainsi qu’une hausse très forte du nombre de décès. Même les jeunes aujourd’hui sont moins épargnés » dit-il.

Ainsi, contrairement à ce que certains gabonais pensent, le covid-19 ne peut pas être comparé aux autres maladies, eu égard au mode de contamination et le nombre de décès enregistrés chaque jours dans le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top