Covid-19 : Renforcement de la vaccination dans les structures sanitaires privées et les pharmacies.

En vue du renforcement  et de l’extension de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19, le Ministre de la Santé, Dr. Guy Patrick Obiang Ndong a échangé successivement  le  vendredi 05 novembre dernier, avec l’Association des Responsables des établissements médicaux privés du Gabon (AREMPG), le bureau de l’Ordre national des Pharmaciens du Gabon (ONPG)  et le Syndicat national des Pharmaciens du Gabon (SNPG) en présence de la Présidente du Comité national de vaccination contre la Covid-19, Pr. Marielle Bouyou-Akotet.
 
Au cours de cette rencontre, le Ministre a présenté à ses hôtes l’évolution du Plan national de vaccination contre la Covid-19 notamment la phase de vulgarisation et d’intensification de la vaccination par l’implication de l’ensemble des acteurs du système sanitaire national conformément à  son axe stratégique 1. Il a par ailleurs, réitéré la volonté du Gouvernent a associé l’AREMPG et l’ensemble des officines privées dans le processus de ladite  campagne de vaccination. 
 
Pour le Ministre de la santé et compte tenue de la demande de vaccination de proximité par la population, la vaccination dans ces structures devrait être effective à partir du lundi 15 novembre 2021 prochain sur l’ensemble du territoire national. A cet effet, il a instruit la Coordination nationale de la campagne de vaccination d’organiser dans les meilleurs délais des séances de formation d’une part et d’autre part, d’aménager les différents sites retenus pour la vaccination selon les normes nationales. Les équipes du Comité national de vaccination contre la Covid-19 procéderont à un accompagnement technique d’au moins une semaine dans ces structures pour assurer le principe de pharmacovigilance. 
 
Toutefois, le Ministre a invité l’AREMPG, l’Ordre national des Pharmaciens ainsi que le Syndicat national des Pharmaciens à intensifier la sensibilisation  des agents vaccinateurs de leurs différentes structures à l’adoption d’un comportement probe dans la pratique l’activité de vaccinale car a-t-il rappelé « ce sera tolérance zéro avec les agents qui feront dans la fraude. Ils seront sévèrement sanctionnés conformément à la règlementation en vigueur ». 
 
Au terme de la rencontre, les Responsables de ces organisations se sont dits disposés à accompagner le Gouvernement dans le cadre de la campagne nationale de vaccination contre la Covid-19. Pour le Dr. Amoussa Ibrahim, point focal AREMPG «  les établissement membres de l’AREMPG sont heureux d’avoir été associés à la campagne de vaccination contre la Covid-19. Nous nous sommes engagés devant Monsieur le Ministre à tout mettre en œuvre pour améliorer la prise en charge vaccinale dans nos structures ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top