Décès de Hervé Mombo Kinga: Armel Ferryse Ndjegou Mickala fustige « l’indifférence » de certains opposants face à la souffrance de Hervé Mombo Kinga de son vivant

Armel Ferryse Ndjegou Mickala, le président de l’association des jeunes commerçants gabonais du marché Mont-Bouët, a sévèrement critiqué ce qu’il qualifie d’« indifférence » dont ont fait preuve certains opposants gabonais avant l’annonce de la mort de l’activiste Hervé Mombo Kinga, dans une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux.

« Si vous estimez que l’argent que vous amassé dans votre vie c’est simplement pour aider votre famille, mais vaquez avec ça. Laissez les pauvres tranquilles. Vous ne pouvez plus nous utiliser comme ça. Toute une vie ? Hervé Kinga est mort, vous sortez aujourd’hui, vous faites des selfies, vous faites des photos, pour rappeler votre passé, les photos que vous avez prises avec lui ? Laissez les gens tranquilles ! Hervé Kinga avait besoin de vous étant vivant. » a-t-il fustigé dans une prise de parole à la hauteur de la douleur des proches du disparu.

Dans cette vidéo, on l’entend dénoncer la froideur et l’indifférence de Jean Ping et d’Alexandre Barro Chambrier quand Hervé Mombo Kinga était hospitalisé et sollicitait des aides pour des poches de sang. La sagesse populaire dit que “l’indifférence est la réponse la plus dure, même quand on attend peu”.

Il a été démontré que quand nous faisons preuve d’indifférence face à une autre personne, cette attitude est l’une des plus agressives et douloureuses que l’on puisse adopter. Un mauvais signal en tout cas de ces hommes politiques, toujours promptes à se servir des jeunes en période électorale. On ne reste pas aux cotés de quelqu’un qui ne nous aime pas vraiment, et ça les jeunes ne l’oublieront pas de sitôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top