Des nouveau-nés sauvés grâce au SAMU Social

Le Service d’Aide médicale d’Urgence (SAMU) social gabonais dispose désormais  d’un centre de néonatologie depuis novembre 2021. Ce dernier  prend en charge gratuitement les nourrissons prématurés et ceux souffrant de pathologies connexes et dont les parents n’ont pas suffisamment de moyens.   

Un tour au quartier Cité Mébiame,  dans le deuxième arrondissement de la commune de  Libreville, nous a permis de savoir que le SAMU social gabonais a établi son centre de néonatologie. Doté d’une dizaine de couveuses, d’une ambulance spécialisée avec couveuse mobile, de 3 tables radiantes et d’une photothérapie au grand bonheur des patients.

L’objectif du centre de néonatologie du SAMU social est de  limiter le nombre de décès des enfants nés prématurés dans le pays. Une situation consécutive, entre autres, aux coûts onéreux de ce service dans les établissements sanitaires privés du pays.

Déjà le mercredi 16 mars dernier, dans la nuit, deux bébés de moins de 1 kg ont été sauvés grâce à l’intervention des équipes du SAMU social gabonais. Selon son coordinateur général Wenceslas Yaba, le transport de ces nourrissons du Centre hospitalier universitaire de Libreville (CHUL) au SAMU social, grâce à la couveuse mobile, a permis de donner à ces nouveau-nés une chance de vivre, avec  la grâce de Dieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top