Des résultats positifs dans la mise en œuvre du PAT

Dans une interview accordée au quotidien l’Union, le secrétaire exécutif du Conseil national du Plan d’accélération de la transformation (PAT), Yves D. Sylvain Moussavou Boussougou parle de cet ambitieux programme six mois après sa mise en œuvre avant de dresser le bilan.

Pour le secrétaire exécutif du conseil national du Plan d’accélération de la transformation(PAT), a vu le jour le 19 janvier 2021, après avoir été adopté en conseil des ministres 72 heures plus tard. Le conseil national du Plan d’accélération de la transformation(CNPAT) quant à lui a été mis en place le 29 janvier 2021.

Le Comité d’orientation stratégique du Conseil en présence du premier Ministre et du Coordonateur général des Affaires présidentielles, s’est tenu le 8 avril  2021 pour acter les feuilles de routes des task forces et arrêter les premiers livrables  dans la mise en œuvre des différents projets.  Le secrétariat exécutif a procédé entre le 28 avril et le 3 mai à un examen de chaque task force et le premier Ministre Rose Christianne Ossouka Raponda avait auditionné à son tour les ministres au cours d’un conseil interministériel pour un exercice de revue à mi-parcours de l’exécution des projets du PAT, le 2 juin de l’année en cours.

Des avancées, il y en a dans le  secteur forestier, avec des concessions forestières qui évoluent  en marge de la loi et des sommes importantes dues à l’Etat du fait des situations fiscales illicites qui ont été actualisées. Les auditions se poursuivent et de nombreuses exonérations seront suspendues par les autorités. Dans le secteur pétrolier, l’engagement du Chef de l’Etat à promouvoir la transparence dans la mobilisation des ressources des industries est en cours. Dans le secteur de l’immobilier, il y a des chantiers de construction de logement aux arrêts depuis 2015, qui ont connu une relance. Au niveau du social, l’on enregistre le centre multisectoriel de formation  professionnelle de Nkok.

La réforme de l’Office national de l’emploi(ONE), est en cours d’achèvement cela pour permettre à l’Etat d’améliorer le processus de création d’emploi. La santé n’est pas en reste, la Cuba dans le cadre de la coopération à mis à la disposition du Gabon cent soixante-deux professionnels de santé au Gabon. Et vingt-cinq chantiers de réhabilitation et d’extension d’infrastructures de santé sont en cours… En cette période de crise sanitaire due à la pandémie du coronavirus, l’objectif est d’atteindre une bonne croissance économique durant l’année 2023.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top