Deux autres sites gabonais seront inscrits au Patrimoine Mondial de l’UNESCO

L’annonce a été rendue publique par nos confrères français de La Nouvelle République. Fr. Il s’agit notamment des sites de Moulendé et de Bangombé qui  intégreront le cercle très fermé des sites fossilifères classés au Patrimoine Mondial de l’UNESCO.

Après une demande effectuée en 2014 par les autorités gabonaises, ces sites de 2,1 milliards d’années situés dans le bassin Francevillien, au Sud-Est du Gabon vont enfin obtenir en janvier 2023 prochain, le sacre à l’Unesco.

« C’est sur le site de Moulendé que les plus vieilles traces fossiles de déplacement ont été datées de 2,1 milliards d’années, alors que les précédentes avaient 570 millions d’années. Sur celui de Bangombé, on trouve l’unique réacteur nucléaire fossile jamais exploité au monde. Voilà pourquoi les deux sites sont exceptionnels et devraient être classés officiellement en janvier 2023 » a déclaré le Professeur El Albani.

Situé à proximité de la ville de Franceville, le gisement fossilifère de Moulendé révèle les premiers organismes fossiles pluricellulaires complexes et organisés, appelés Gabonionta. Ces anciens organismes macroscopiques vivant en colonies ont été conservés dans des sédiments océaniques datés de 2,1 milliards d’années.

S’agissant du site de Bangombé, appelé scientifiquement pile nucléaire naturelle de Bangombé, celui-ci est situé au pied du plateau manganésifère de Bangombé. Cette pile porte les traces du fonctionnement d’un réacteur fossile vieux de 1,9 milliard d’années.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top