Discours d’Ali Bongo devant les parlementaires : le signe de l’accélération de la cadence des réformes d’ici 2023

La rencontre entre le chef de l’Etat et les parlementaires,  ce vendredi 25 juin à l’assemblée nationale, était très attendue par les populations. Sur le plan politique, ce discours du Président de la République devant les parlementaires  est le signe de l’incarnation de l’unité nationale et de l’accélération des réformes  engagées par le pays.
 
En effet, le chef de l’Etat entend accélérer la cadence des réformes d’ici à 2023, date de la prochaine élection présidentielle. Alors qu’ailleurs, les derniers mois avant une telle échéance sont synonymes de paralysie et d’inaction, le chef de l’Etat entend, lui, à l’inverse, poursuivre et intensifier son action. D’où l’évocation de Gabon Egalité, du PAT, mais aussi spécifiquement des questions d’emploi, d’éducation et de formation, de santé, d’environnement, etc.
 
Des convictions et des ambitions pour instaurer l’unité nationale.  C’est pourquoi,  ce dernier tend la main à toute la classe politique, majorité et opposition confondues pour un pays unifié autour d’un même idéal.  
C’est la mise en pratique des propos qu’il a tenu récemment (« Je le répète, je suis prêt à accueillir toutes celles et tous ceux, d’où qu’ils viennent, qui souhaitent apporter leur pierre à la construction d’un Gabon meilleur. La politique, c’est créer de l’union, non de la division. Ensemble, on est plus forts ! », a-t-il déclaré le 9 juin dernier).

Quoi de plus normal, le Président de la République est l’incarnation de l’unité de la Nation. Il en a offert aujourd’hui la parfaite illustration. Toutes les forces vives de la nation sont appelées à s’unir pour le développement du pays. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top