Dissolution du RHM : Michel Menga M’Essone conserve son fauteuil de président.

Le problème qui oppose Alexandre Barro Chambrier, et Michel Menga sur la paternité du parti politique Héritage et Modernité n’est pas près de connaître son épilogue. C’est en tous cas, le moins qu’on puisse dire, à la suite du courrier transmis au ministère de l’intérieur par le nouveau président du RHM. Dans un courrier daté du 1er février 2021, le ministère de l’intérieur accuse réception du courrier transmis par le Rassemblement Héritage et Modernité de Michel Menga M’Essone à l’issue du congrès tenu le 03 janvier dernier.

« Nous accusons réception de votre lettre ci-dessus référencée, par laquelle vous me transmettez, à titre d’information, le Rapport Général du Congrès de Clarification tenu Rassemblement Héritage et Modernité (RHM) le 3 janvier 2021 », relève le courrier du Ministère de l’intérieur.

Une reconnaissance du congrès et des instances du parti Rassemblement héritage et modernité, qui pourrait engendrer des grincements de dents, des conflits entre les élus RHM et Michel Menga. Des élus dont certains, notamment ceux qui refusent de rejoindre son camp pourraient perdre leurs sièges de député.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top