Elvis Ossindji, un vrai « crack » propulsé à la tête du ministère des mines

Elvis Ossindji , vient d’être nommé à la tête du ministère des Mines, à l’issue du remaniement du 8 mars 2022. Ce titulaire d’un Master de l’École Polytechnique et de l’Université de Bordeaux et réputé bosseur, a très vite gravi les échelons de l’administration, de Conseiller du Président de la République, Directeur Général de la Société équatoriale des Mines (SEM) , avant se voir propulsé à la tête du ministère des Mines.

Tapez le nom d’Elvis Ossindji sur Google. Les résultats qui apparaissent se résument essentiellement aux biographies officielles et à ces différentes nominations. L’homme est très discret. Un premier dossier chaud pour ce gabonais au sang froid, au ministère des Mines, il aura la charge de faire appliquer l’ambitieux code minier promulgué par Ali Bongo Ondimba en juin 2019, afin d’améliorer les recettes de l’Etat.

Les résultats ne se sont pas fait attendre, installée depuis plusieurs dizaines d’années au Gabon, la Compagnie minière de l’Ogooué a annoncé 2021, comme « l’année de tous les records » Avec une production en hausse de 21% et 558 milliards de FCFA de chiffres d’affaires c’est peu de le dire.

Plus attractif et plus flexible, le nouveau Code minier attire de plus en plus d’investisseurs, le 15 décembre dernier, le géant minier australien Fortescue a confirmé avoir conclu un accord avec le gouvernement pour étudier la possibilité de développer le projet de fer de Belinga.

Nul doute formation d’Elvis Ossindji, et ses qualités de bosseur discret en font un profil idéal pour relever les nombreux défis qui l’attendent.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top