Enseignement supérieur : le syndicaliste Jean Rémy Yama accusé de détournement de fonds

Le président de la coalition des syndicats  du Gabon, Dynamique unitaire, Jean Rémy Yama, est actuellement accusé par ses collègues  de détournement de fonds liés aux parcelles  de terrain  attribués par le défunt chef d’Etat, Omar Bongo aux enseignements chercheurs du Gabon.

Grand donneur de leçon, Jean Rémy Yama et ses collègues chercheurs de l’Université des sciences  et techniques de Masuku (USTM), ne s’accordent plus les violons. C’est du moins ce qui ressort de l’interview que deux de ses collègues notamment, le  Docteur Touré Abdourahman  Ibrahim,  et le Docteur Ekogo Thierry Blanchard, ont récemment accordé aux médias. 

Selon ses collègues,  ce dernier aurait mal géré les fonds qui ont été mis à sa disposition. « Au niveau de l’USTM nous avons confié la gestion des parcelles à Monsieur Jean Remy Yama, à l’époque président du SNEC- USTM. Nous avions fait des cotisations, moi je l’ai fait à hauteur de 3 millions de fcfa. Force est de constater que ma parcelle n’a jamais existé et aujourd’hui je demande d’être remboursé » , a indiqué le Docteur Touré Abdourahman  Ibrahim.

Réaction identique chez le docteur Ekogo Thierry Blanchard de la même Université, «  en 2015, je voulais acquérir une maison à Libreville,  je rencontre monsieur Jean Remy Yama et j’ai choisi le type de villa qui était à 40 millions, deux jours plus tard, je vais faire ce virement en 2015. De 2015 jusqu’à aujourd’hui je ne suis jamais rentré en possession de la maison.  Malgré les 40 millions de crédit que je rembourse toujours,  monsieur Yama est tranquille et je n’ai toujours pas de maison », dit –il.

Un problème qui vient démontrer que le donneur de leçon Jean Rémy Yama, n’est en réalité qu’une personne  de moralité douteuse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top