Événements de Ndangui : Jean Ping tente de distraire le peuple

Sans réelle objectivité et sans tenir compte des informations officielles, Jean Ping,  le leader de la CNR, plus que jamais contesté au sein de l’opposition a accusé l’Exécutif d’avoir failli devant les présumées exactions qu’auraient commises les agents des forces de défense à Ndangui contre les populations. Une sortie qui, malheureusement n’a pas eu un écho favorable, ce dernier étant très contesté au sein de l’opposition.

En effet, Jean Ping serait à la recherche d’un nouveau positionnement au sein de l’opposition gabonaise. N’ayant pas su convaincre ses soutiens en ce qui concerne ses réelles intentions au sortir de l’élection présidentielle de 2016, il tente par tous les moyens d’être à nouveau au-devant de la scène politique.

Selon plusieurs observateurs, « La stratégie de Jean Ping est bien connue. Il n’y a plus aucun espoir pour lui. A 2 ans des prochaines élections présidentielles, malgré toutes les assurances données à ses partisans, il n’est pas parvenu à prendre le pouvoir. Il ne lui reste plus qu’à critiquer chaque action posée par le régime ou discréditer le pouvoir face à des situations comme celles de Ndangui. Afin de s’attirer un capital sympathie. »

Ce dernier, comme à son habitude, s’est à nouveau lancé dans des accusations sans réels fondements pour être sous les feux de projecteurs. Pour ce qui est des évènements de Ndangui,  il a accusé l’exécutif d’avoir failli devant les présumées exactions qu’auraient commises des agents des forces de défense dans ledit village  contre des compatriotes.

« Des informations recueillies et rigoureusement recoupées, il ressort que les militaires n’ont brûlé ni détruit aucune maison. Toutefois, il a été constaté qu’un incendie est parti de la maison d’un sujet tchadien réfractaire pour se propager malheureusement sur l’ensemble des maisons alentours, du fait de la promiscuité de l’habitat » a indiqué le Deputé du 3e siège  du département de Mulundu, l’Honorable Mesmin KONDONDO. Des informations qui démontrent que l’argumentaire creux de Jean Ping est celui d’un homme  désespéré, à la recherche des soutiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top