Fête de la Tabaski : Louis Patrick Mombo est –il contre le principe de la laïcité ?

Suite au communiqué de presse du ministre de l’éducation nationale signé du secrétaire générale, recommandant aux élèves de se rendre dans les centres d’examens du baccalauréat,  malgré la déclaration de journée fériée, chômée et payée pour ce mardi 20 juillet. Le délégué général de la CONASYSED, Louis Patrick Mombo, est monté au créneau pour  critiquer cette décision de la tutelle, oubliant au passage qu’il existe le principe de laïcité au Gabon.
 
La Conasysed serait-elle contre le principe de laïcité prévue par la Constitution gabonaise et l’école de la République ? La question est sur toutes les lèvres après la déclaration du délégué général de la conasysed. Ce dernier estiment que : « En empêchant aux enseignants musulmans et aux élèves musulmans de jouir de leur religion, d’exercer leur religion le 20 juillet 2021, jour pourtant férié, le ministre de l’éducation nationale et ceux qui soutiennent cette décision inique et liberticide, se rendent ainsi coupables de violation de droits de l’homme. » Une déclaration totalement anticonstitutionnelle qui viole le Titre premier de la de la Loi fondamentale sur la République et la Souveraineté en son article 7.

Cet article dispose que : « Tout acte portant atteinte à la forme républicaine, à l’unité, à la laïcité de l’État, à la souveraineté et à l’indépendance, constitue un crime de haute trahison puni par la loi. »
Une maladresse du syndicaliste qui a oublié ce que dit la loi par rapport au principe de la laïcité. Certainement à travers cette déclaration, le syndicaliste pensait reconquérir  quelques cœurs, et espérer avoir des nouveaux adhérents. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top