Fin de partie pour Irénée Mezui : le tribunal de Port Gentil confirme le verdict rendu en septembre

Comparu devant la cours d’appel de Port Gentil dans la province de l’Ogooué Maritime le mardi 6 décembre 2022 dernier aux côtés de ses avocats. Celui qui affirmait jouer le tout pour le tout et qui espérait renverser la donne de sa situation vient de voir ses espoirs partir en fumée.

Placé sous mandat de dépôt depuis le 9 mars dernier, Irénée Mezui avait été déclaré coupable en septembre 2022 du délit d’escroquerie dans l’affaire qui l’oppose à la Société gabonaise de raffinage et abus de confiance à l’endroit des membres du collectif d’ex-employés de la société de restauration Sodexo. L’avocat qui n’avait pas dit son dernier mot espérait obtenir  lors de cette comparution rien d’autres qu’une liberté provisoire à minima voire l’acquittement.

Peine perdu, car l’instance judiciaire de la cité pétrolière a finalement confirmé le verdict rendu en septembre par le tribunal de première instance. Selon verdict, ce dernier passera les 12 prochains mois derrière les barreaux. Il a également été condamné à une amende de 800 millions de FCFA pour dommages et intérêts. Il a 10 jours pour formuler un pourvoi en cassation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Commentaire
scroll to top