Francophonie et Commonwealth : quelle organisation pour les pays africains

Après le Cameroun, le Rwanda, le Gabon et le Togo, certains pays de l’Afrique francophone informent de  vouloir faire partir du Commonwealth au regard des avantages à l’exemple du Rwanda, qui est sorti d’un génocide (d’avril à juillet  1994), pour un développement vers l’émergence après son intégration en 2009.
 
La Francophonie et le Commonwealth sont  certes deux institutions qui regroupent des anciennes colonies françaises et britanniques et dont la manière de faire change, l’un à changer son logiciel et l’autre refuse de le faire.
 
La Francophonie est une organisation chargée de la promotion de la langue française. La France n’apporte rien à l’Afrique au contraire, elle retarde le développement des pays africains. La France à prouver combien de fois elle ne se préoccupe pas de l’Afrique à l’exemple des vaccins. Le Gabon a reçu gratuitement des dons de vaccins chinois en mars,  2021 sous le regard impuissant de la France.

Malgré le don de la Russie en termes de vaccin, la France continue de jouer à l’aveugle. Sa force réside la promotion de la diversité culturelle et linguistique, de la paix, de la démocratie et des droits de l’Homme.  Même son organisation internationale de la Francophonie mise en place en 1970 à du mal à s’imposer dans les 88 Etats qui la composent.
 
Par contre, le Commonwealth regroupe 54 pays qui totalisent une population de 2,4 milliards de personnes et comprend à la fois des économies avancées et des pays en voie de développement.
Les gouvernements des pays membres ont convenu d’objectifs communs tels que le développement, la démocratie et la paix. Des valeurs et principes exprimés dans la Charte du Commonwealth.
 
Le Commonwealth, contrairement à la Francophonie,  gagne en notoriété  à travers le développement, l’émergence  que l’on enregistre au sein des pays africains membres du Commonwealth,  un véritable modèle de réussite, une voie  à suivre selon plusieurs analystes africains.  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top