FSBO/ personnes vivant avec un handicap : la fondation étend sa solidarité.

Très présente sur le terrain, pour des actions de solidarité en faveur des populations gabonaises et pour des causes mondiales, la Fondation Sylvia Bongo Ondimba,  à  l’occasion de la célébration de la Journée internationale des personnes handicapées,  vient de décider  d’accompagner les personnes vivant avec un handicap visuel.
 
 Conscient des problèmes que rencontrent  les aveugles, les personnes malvoyantes et les jeunes atteints d’albinisme, dans le pays et dans le monde. La Fondation Sylvia Bongo Ondimba a décidé  d’accompagner ces derniers.
 
 Lors de la de la célébration de la Journée internationale des personnes handicapées,  ladite fondation a offert  à 31 élèves et étudiants déficients visuels,  une dotation de monoculaires, qui sont des mini longues vues pour leur permettre de voir à distance et améliorer leur insertion scolaire. Cette dotation a été précédée d’une formation à l’utilisation de cet outil de substitution et d’ateliers pratiques de prise en mains. Avant de procéder à la remise   des cannes blanches à 48 personnes aveugles ou malvoyantes recensées par des associations partenaires. Des outils qui devraient permettre à ces derniers de  se déplacer en toute sécurité.
 
« Lorsque l’on est atteint d’albinisme, on a un problème de manque de couleurs et la couleur fait partie des éléments qui fabrique l’image. Quand les enfants albinos sont scolarisés, la première grosse difficulté est qu’ils ne voient pas le tableau, donc le monoculaire est un outil qui va faciliter leur insertion et leur apprentissage à l’école », a expliqué Dr Stéphanie NTSAME NGOUA, Présidente de l’Association de Lutte pour le Bien-être des Albinos (ALBA).
 
 Des outils et une dotation  qui vient confirmer  les ambitions de ladite fondation en faveur de personnes vivant avec un handicap. Il faut rappeler que, la Fondation apporte également son soutien aux associations et ONG qui défendent les intérêts des personnes malvoyantes, aveugles et atteintes d’albinisme afin que leur handicap soit reconnu par la société.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

0 Commentaire
scroll to top